Rebecca

Belmore

Banff National Park (AB)

Projet :
ONDE SONORE

Membre de la Première Nation du lac Seul (anichinabée), l’artiste multidisciplinaire Rebecca Belmore est reconnue à l’échelle internationale. Elle vit actuellement à Montréal.

Son travail, qui puise ses racines dans la réalité sociale et politique des communautés autochtones, établit des liens évocateurs entre le corps, la terre et le langage. Parmi ses expositions, performances et œuvres d’importance, mentionnons Rebecca Belmore: Rising to the Occasion, présentée à la Vancouver Art Gallery (2008); The Named and the Unnamed, performance (2002); Trace, sculpture conservée au Musée canadien des droits de la personne; les photographies Fringe, White Thread et Untitled 1, 2, 3,; et les performances Ayum-ee-aawach Oomama-mowan: Speaking to Their Mother (1991,1992, 1996, 2008). Belmore a reçu le Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques en 2013, le Prix en arts visuels de la Fondation Hnatyshyn en 2009, le prix VIVA de la Jack and Doris Shadbolt Foundation en 2004, et un doctorat honorifique de l’Université de l’ÉADO en 2005. En 2005 également, elle a représenté le Canada à la Biennale de Venise.

Cette année, Rebecca a remporté le Prix Gershon Iskowitz. Le prix a été décerné par le Musée des beaux-arts de l’Ontario.

ŒUVRES ANTÉRIEURES DE Rebecca belmore

AYUM-EE-AAWACH OOMAMA-MOWAN: SPEAKING TO THEIR MOTHER (DISCOURS ADRESSÉ À LEUR MÈRE)  |  1991, 1992, 1996, 2008, 2014  |  Porte-voix en bois, 2 mètres de largeur  |  Collection de Walter Phillips Gallery, The Banff Centre  |  Oeuvre achetée avec l’aide du prix de la dotation York-Wilson, administré par le Conseil des arts du Canada.

PARTAGEZ CETTE PAGE

créé par

PIA Logo