image item: It Takes Two to Meet (Blanket and Sash)

Katherine Boyer
Il faut être deux pour qu’il y ait rencontre (couverture et ruban)
Partie 1 : Photographies sur tissu polymère

Le lieu-dit La Fourche est un point de rencontre. Cette œuvre, qui s’en inspire, a recours à l’infrastructure de l’entortillement et de l’union pour faire de l’assemblage de deux couvertures un acte de décolonisation. Le ruban métis (et ses procédés de fabrication traditionnels) ne pouvait naître que de la déconstruction des deux couvertures. Le ruban fini orne un arbre, à la jonction des rivières Rouge et Assiniboine ; la documentation sur le détissage est installée à la gare.

Photo Credit:  Karen Asher