Le son fournit le contexte, il transporte l’information. Le son est un important conducteur d’émotions. Avec son quatuor d’objets sculpturaux réalisé dans le cadre de l’événement Repères2017/Landmarks2017, Rebecca Belmore pose la question suivante : tenons-nous le son pour acquis ?

Installées au parc national Banff (AB), au parc national Pukaskwa (ON), au parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne (ON) et au parc national du Gros-Morne (NL), ses sculptures encouragent les visiteurs à s’arrêter et à écouter les sons naturels émis par la terre. De taille variable en fonction des sites qu’elles occupent, chacune amplifie les sons vivants qui sont propres au site. Chacune, à sa façon, nous invite à écouter et à réfléchir au territoire et à notre relation à ce dernier. Il peut s’agir des montagnes Rocheuses de Banff avec ses forêts anciennes, ses cours d’eau et ses prairies; du rivage sauvage et du chant des oiseaux du lac Supérieur dans le parc Pukaskwa; des îles de la baie Georgienne balayées par le vent; ou des éperons d’érosion marine de Gros Morne et leur histoire géologique unique. Wave Sound (Onde sonore) nous donne accès à une musique naturelle qui nous a peut-être échappé jusqu’ici, malgré sa perpétuelle présence.

L’œuvre Onde sonore, de Rebecca Belmore, sera présentée au parc national Banff et au parc national du Gros-Morne. Elle sera exposée jusqu’à la fin de la saison.