Projet :

Broder mon paysage

Parc national du Canada Banff (AB)

Dressé sur les rives de la mer de Beaufort, le site canadien des Pingos, près de Tuktoyaktuk (NT), a permis aux Inuvialuits de s’orienter des siècles durant – en plus de leur servir de points d’observation pour repérer des caribous, des baleines et d’autres animaux sauvages.

Ces énormes collines de glace uniques à l’Arctique ont assisté à l’évolution des populations autochtones, à l’arrivée des baleiniers et aux conséquences de la crise climatique. Dans le cadre de Repères2017/Landmarks2017, l’artiste Maureen Gruben s’intéresse à ce repère (qui est géré conjointement en vertu de la Convention définitive des Inuvialuits) et aux changements qu’il a subis. S’inspirant des connaissances locales sur l’état de la glace, elle percera des trous pour la pêche sur le canal entourant le pingo le plus haut au Canada – le pingo Ibyuq. L’artiste fait référence au motif inuvialuit du delta, souvent utilisé pour orner les parkas, en brodant un drap rouge zigzaguant dans la glace. Ce travail d’ornementation est réservé aux textiles et vêtements d’apparat afin d’en célébrer et d’en rehausser la beauté. Pour Gruben, il renvoie également à la relation au territoire, à la réflexion à son sujet et, finalement, à sa mise en valeur.

Maureen Gruben

Artiste :
Maureen Gruben

Commissaire :
Tania Willard

Gruben project photo

Crête de pression, études saisonnières | mars | Photo : Maureen Gruben

PARTAGEZ CETTE PAGE

PROJET SUIVANT :

Subsistances

créé par

PIA Logo